vendredi 30 mai 2014

Critique Série : The Good Wife – Saison 1


SERIES US : BILAN THE GOOD WIFE (SAISON 1)


Je viens (enfin) d’achever la première saison de la série The Good Wife qui selon moi est vraiment réussi, un petit bijoux sériel. La première chose que j’aime dans cette série c’est Julianna Margulies qui bizarrement avant de regarder la série était justement une actrice qui pour moi n’avait pas le charisme pour jouer un premier rôle de cette envergure et pourtant ce fus tout l’inverse. Elle joue, je trouve tout en subtilité, ce qui rend le personnage encore plus intéressant. Il faut dire également que ce personnage d’Alicia Florick est  intelligemment travaillé.

L’épouse d’un homme politique voit sa vie bouleversée par l’incarcération de son mari à la suite d’un scandale sexuel et une affaire de corruption largement relayés par les médias. Dépassant la trahison et l’humiliation publique, Alicia Florrick décide reprendre sa carrière d’avocate après une pause de 13 ans loin des tribunaux. Elle rejoint un ami de longue date au sein d’un prestigieux cabinet de Chicago. Très vite, Alicia réalise que la compétition va être rude avec de jeunes recrues ambitieuses et déterminées. Mais au moins pour une fois, elle est prête à prendre en main sa propre destinée et détruire son image d’épouse modèle…

Quand j’ai vu le pilot de cette série dite judiciaire, je me suis demandé si la série n’était pas sur vendu, car pour tout vous dire au début, même si j’ai réellement apprécié le pilot je n’ai pas forcément compris l’engouement, que ce sois des "fans" de la série ou des critiques, car je commençais à imaginer que The Good Wife aller être une série judiciaire banale comme il en y en a déjà eu et c’est normal finalement, car la série prend (on le voit par la suite) le temps qu’il faut pour se mettre en place, c’est ce que j’ai constaté au fil des épisodes qui devenaient de plus en plus intéressant. Outre les cas à résoudre à chaque épisode, s’installe une intrigue assez feuilletonnante finalement qui est basé sur Alicia Florick et la conséquence des actes de son mari (procureur de Chicago) alors en prison. Le personnage d’Alicia est d’autant plus intéressant qu’il passe par plusieurs émotions et sentiments, que l’actrice arrive à transmettre de manière honorable à l’écran.


Elle arrive donc à surprendre dans sa vie personnelle mais également en tant qu’avocate. On va découvrir en fil des épisodes qu’elle est plutôt brillante dans le domaine, malgré cela elle est en compétition avec un autre avocat, ce qui permet d’enrichir un peu le scénario puisque les deux adversaires ont dans cette saison une relation particulière, on croit ressentir qu’il s’apprécie dans un épisode et puis dans un autre c’est l’inverse… Ce qui prouve encore, qu’il y a un vrai travail centrés sur tous les personnages de la série.

Un autre point fort de la série que j’ai pu remarquer, c’est le casting, car hormis l’actrice principale, même les autres personnages qu’ils soient principaux ou secondaires sont très bien choisi. Ils apportent tous lors petite part grâce à leur caractère bien identifiable ainsi que très diversifié. Que l’on parle des acteurs ou des personnages comme Archie Panjabi (qui interprète Kalinda), Chistine Baranski (Diane Lockhart), Matt Czuchry (Cary Agos) ou encore Alan Cumming (Eli Gold). Au final dans cette saison, s’il y a un personnage un peu moins intéressant que les autres, selon moi ce serait Will Gardner (joué par Josh Charles) Il y a également les enfants d’Alicia qui durant cette saison, chercherons des réponses, surtout le fils qui mènera sa petite enquête. Une intrigue secondaire qui se terminera ensuite lors ce que son père, Peter Florick sera inondé est enfin libre (même si au début, il est résigné à rester chez lui 24h/24 (résidence surveillée).

J’observe dans cette première saison que chaque personnage est en relations avec d’autres, ce qui les rend identifiables même si on les voit peut. D’ailleurs j’aimerais revenir sur le binôme Alicia / Kalinda que j’apprécie dans la série. Je trouve que j’actrice qui joue Kalinda apporte une certaine fraîcheur à la série, ce qui n’est pas pour me déplaire. Elle est à la fois amusante et mystérieuse. Une enquêtrice qui va durant cette première saison être bien utile au cabinet d’avocat Lockhart / Gardner.

Mauvais timing ? C’est à ce moment-là, que Alicia & Will (le patron d’Alicia) vont commencer à comprendre qu’il n’y a pas qu’une relation de travail entre eux. D’ailleurs c’est sûr ce sujet que la saison un, se termine. Un petit cliffangher qui permet d’attiser la curiosité sans non plus trop en faire.

C’est toutes ses intrigues qui permettent à la série d’être novatrice et de ne pas se banaliser dans les cas judiciaires habituels. Tant de détails qui changent la donne comme par exemple lors ce que le cabinet va devoir licencier et faire des choix à cause de la crise économique, cela peut paraître assez insignifiant dans cette saison, mais pourtant c’est aussi grâce à ces petites choses que la série intéresse. Les scénaristes pensent vraiment à tout !

★★★★★ (9/10) Une série qui au départ peut paraitre banale, mais qui est très réussite grâce à ses personnages, ses intrigues, la qualité d’écriture et surtout grâce au bon casting et surtout grâce à l’actrice principale Julianna Margulies qui interprète le personnage d’Alicia Florrick avec force et subtilité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire